Concours A9 Sion Est, liaison à mobilité douce
1950 Sion
2018
Plutôt que d’emprunter la route d’Hérens et de mêler la mobilité douce au trafic routier, le projet prend le parti de créer une nouvelle voie exclusive. Cette liaison fournit la pièce manquante du réseau de mobilité douce et permet de faire passer le flux piéton et cyclable à travers le tissu urbain.

Développé pour un concours à Sion, cette traversée d’infrastructure routière est conçue avec clarté formelle aigüe.

Les points d’ancrage sont ainsi déterminés par deux élévations naturelles du terrain, évitant une courbure trop importante de l’axe. L’accès à la passerelle emprunte les sentiers pédestres longeant la rue des Maraîchers. Le tracé en biais, légèrement courbe du pont, répond aux exigences spatiales de l’implantation des piles.

La superstructure de la passerelle est réalisée en béton armé précontraint. Les piles, les culées et les fondations sont en béton armé traditionnel. Vue de l’extérieur, la passerelle minérale et géométrique se fond avec le relief montagneux en arrière-plan. Le système statique global résultant est ainsi celui d’un traditionnel pont flottant dont le point fixe se situe à l’axe de la portée centrale.
Architectes:
Vittorio Fragasso, Melania Mattucci
Ingénieur civil
Küng & Associés SA
Luca Tassinari, Steve Monthoux, Caroline de Weck


Architectes paysagiste
PROAP – Estudos e Projectos de Arquitectura Paisagista, Lda
João Ferreira Nunes, Iñaki Zoilo, Patrizia Rizzo