Refuge
3906 Saas-fee
Projet de recherche
Le refuge de montagne peut accueillir 18 randonneurs, hiver comme été. Surélevé du sol très irrégulier, il est composé de matériaux bruts et authentiques. Sa configuration rappelle l’architecture vernaculaire et la séquence d’espaces sans distribution.
Sa minéralité et ses contours, en écho avec les pics alentours, fondent le refuge dans son environnement ; seules ses ouvertures le révèlent, en trompe l’oeil. Le marcheur
découvre ce lieu de repos bien mérité au détour des sentiers, avant de reprendre sa route vers les sommets dans les alpes suisses.

L’austérité annoncée se confirme à l’intérieur, où les artifices ne trouvent pas de place.
Le refuge est un lieu libre de contraintes fonctionnelles, appartenant à chacun, le temps d’une halte, La recherche de compacité et de réduction à l’essentiel, laisse la part belle à la vue qu’offrent les grandes fenêtres dans chaque paroi.

Le système structurel de dalles sur trois piliers optimise l’espace en le libérant au maximum de ses obstacles habituels (murs et poteaux).
Le rendu est très compact et bâti sur trois étages. L’escalier central permettant l’accès à tous les étages représente le noyau autour duquel les espaces libres se déploient.

La faible emprise au sol transforme le rez-de-chaussée en abri avec un accès aisé aux étages supérieurs après s’être délesté-e de son matériel encombrant dans l’espace d’entrée.

Le premier étage offre une vue à 360° sur les montagnes (et les marmottes) alentours tout en restant à l’abri des éléments extérieurs. Ici se trouvent la salle à manger, avec sa tablée unique, et la grande cuisine offrant la possibilité d’une petite restauration ou d’une utilisation en libre-service. Un coin bureau donne aux aventuriers un espace pour se pencher sur une carte, prévoir l’itinéraire du lendemain ou échanger les bons plans.

Aucune limite physique ne sépare les lieux ; c’est leur utilisation qui les distingue.
Après s’être sustenté-e-s, les visiteurs gagnent le dortoir du dernier étage où se trouvent également douches et WC. Seuls les lieux d’aisance sont fermés.
Architectes
Vittorio Fragasso, Tiphaine Monier, Céline Bulliard
Ingénieur civil
Dr. Ing. Luca Tassinari

Géomètre
Geosat SA