Concours Gallarate
Milan, Gallarate, Italie
2012, projet finaliste
Entouré d’espaces publics, le complexe de logements de la Via Gallarate situé sur un plateau asymétrique est organisé en sept blocs de différente hauteur comportant entre dix à quinze étages. À la base de cette approche figure la volonté d’être en rupture avec l’environnement et de diversifier le tissu urbain. La présence d’un cordon arboré, colonne vertébrale du quartier, et de circuits de mobilité douce longeant la Via Sempione ont pesé de tout leur poids dans la conception des espaces publics auxquels une large place est accordée dans le projet. Vu de loin, l’ensemble se présente comme un seul bloc grâce à ses revêtements en brique de terre cuite qui donnent ainsi une illusion volontaire d’uniformité. C’est uniquement en s’approchant que la richesse des couleurs et la composition des espaces avec leurs nombreuses cours intérieures se révèlent. Les espaces non dédiés aux habitations se situent au rez-de-chaussée de chaque bloc. Les tours à base carrée d’une hauteur de 18 mètres sont scindées environ à mi-hauteur. L’espace libéré par le décalage entre les deux blocs superposés est occupé par une terrasse accessible à tous les résidents de chaque tour. Les façades en brique présentent un pattern irrégulier avec des cadres de fenêtre thermo-laqués de différentes couleurs. Ces couleurs se retrouvent sur le sol des zones de jeu, conférant ainsi à chaque cour intérieure une identité visuelle propre. Les espaces publics se présentent comme un tissu poreux permettant aux utilisateurs d’être directement en contact avec l’espace urbain environnant. Les frontières entre sphère privée, espace domestique et public sont dessinées par des rampes.
Architecte
Vittorio Fragasso, Agnese D'Orazio